Le système PalmSecure de Fujitsu

Le système PalmSecure de Fujitsu
31 décembre 2020

Les différents systèmes d'authentification reconnus ont montré leurs faiblesses. Les mots de passe sont difficiles à garder et facilement piratés. Des visages sont reconstitués par des images pour contourner la reconnaissance faciale. Les empreintes digitales, bien qu'uniques peuvent être laissés sur un verre, une porte, une table et sont ainsi reproduites.

Pour y faire face, Fujitsu propose PalmSecure, un système d'authentification du réseau veineux des paumes de la main. Le réseau veineux est différent d'une personne à une autre, et contrairement aux empreintes digitales, le réseau veineux est intérieur et n'est pas visible à l'œil nu.  Il est donc quasiment impossible de le reconstituer. De plus l'authentification PalmSecure exige la circulation du sang désoxydée dans la paume de la main, ce qui rend inutile les tentatives de duplication d'un réseau veineux. Plusieurs autres entreprises comme Hitachi et Sony se sont lancés dans la biométrie des veines en développant respectivement VeinID et Mofiria.

Voici comment se présente le système derrière PalmSecure :